La Maison Familiale du Jean-Paul II

Le prix des billets réservation en ligne Réservation téléphonique

Réservez vos billets

 

Heures de réservation:
9h - 13h
du lundi au vendredi
Les réservations sont acceptées jusqu'à trois mois à l'avance de votre date d'arrivée.

+48 33 823 35 65

 

+48 33 823 26 62

   

Adieu

Depuis 1992, le Pape Jean-Paul II était atteint de la maladie de Parkinson qui était progressive. Il souffrait aussi d’autres maladies courantes chez les personnes âgées. Son attitude envers la maladie devint son mode d’exprimer ses opinions. Le pape exerca ses fonctions et sa mission de la pastorale jusqu’à la fin, mais cela lui coûta un effort extraordinaire et de sacrifices. Dans les dernières années de la vie Le Pape montra au monde qu’il faut comprendre la souffrance et l’accepter avec dignité. Il ne faut pas se rendre, il faut lutter, selon la volonté de Dieu.
„Lorsque j’ai visité ce Sanctuaire en 1979, je vous ai demandé de prier pour moi, tant que je vivrai, et après ma mort. Aujourd’hui, je vous remercie ainsi que tous les pèlerins de Kalwaria pour ces prières, pour le soutien spirituel que je reçois continuellement. Et je continue à vous demander: ne cessez pas de prier – je le répète une fois de plus – tant que je vivrai et après ma mort. Et moi, comme toujours, je répondrai à votre bienveillance en vous recommandant tous au Christ miséricordieux et à sa mère.”
(Jean Paul II, Kalwaria Zebrzydowska, août 2002)

pozegnanie_03 wwwLe pape Jean Paul II est mort, au soir, le 2 avril 2005, à Rome, après 27 ans de pontificat, à l’âge de 85 ans. Ses obsèques eurent lieu le vendredi 8 avril 2005.
À la cérémonie sur la Place Saint-Pierre assisterent environ trios cent mille fidèles, présidents et premiers ministres de 150 pays, plusieurs rois, des représentants de diverses religions, y compris le clergé musulman et juif. Devant des écrans à Rome il y avait un total de 5 millions de personnes. Jean-Paul II fut enterré dans le sous-sol de la basilique de Saint-Pierre au Vatican.
„C’est pourquoi aujourd’hui je vous remercie cordialement de cette prière. Je ressens constamment votre action et je vous demande de continuer à prier. J’ai tant besoin de votre prière. L’Eglise a tant besoin d’elle. Le monde entier a besoin d’elle”.
Jean Paul II, Wadowice, 16.06.1999