La Maison Familiale du Jean-Paul II

Le prix des billets réservation en ligne Réservation téléphonique

Réservez vos billets

 

Heures de réservation:
9h - 13h
du lundi au vendredi
Les réservations sont acceptées jusqu'à trois mois à l'avance de votre date d'arrivée.

+48 33 823 35 65

 

+48 33 823 26 62

   

Je suis né à Wadowice

urodzilem_sie1-718x441

Il y a exactement cent ans, le 18 mai 1920, Karol Józef Wojtyła, futur pape et saint de l’Église catholique, est né à Wadowice. Ses parents, regardant leur fils avec joie et inquiétude, auraient-ils pu s’attendre à ce que ce soit son destin? La Pologne nouvellement libérée attendait une autre confrontation armée, cette fois avec les bolcheviks. Cette petite famille attendait depuis si longtemps un autre enfant, subissant même le drame de la mort d’une fille nouveau-née. Le premier environnement de la maison familiale chaleureuse s’est progressivement étendu pour inclure de nouveaux petits mondes: le quartier de la maison, la paroisse de Wadowice, l’école primaire, l’église des Carmélites, le club gymnastique „Sokół” et le théâtre amateur. Une vie quotidienne créative et agréable où l’humain a toujours été l’élément le plus important.

Lors de la fête après l’examen du baccalauréat en 1938, Karol Wojtyła a écrit un poème dans le journal de son amie de théâtre Danuta Pukło. Dans ce poème de jeunesse, il écrit que dans la vie, les jours lumineux alternent avec les jours sombres. Plusieurs années plus tard, par coïncidence providentielle, il écrivit des mots similaires dans son discours papal qu’il prononça le 13 mai 1981.

Comment ce petit garçon est-il devenu l’homme le plus important de l’Église catholique et ensuite a-t-il été proclamé saint? Jean-Paul II lui-même, exprimant sa gratitude aux habitants de Wadowice et de sa patrie, a déclaré: „Les questions du cœur humain, de la jeunesse humaine, doivent avant tout être laissées à Dieu qui guide l’homme de diverses manières, actes en lui et en différents lieux, il l’appelle à différents moments de sa vie”.

Le mystère de la destinée de l’homme et de sa vocation dans ce cas a porté des fruits abondants. L’un des plus longs pontificats de l’histoire a été marqué par de nombreux événements surprenants et innovants. Les volumes de discours papaux, mais aussi les pages des réflexions philosophiques et théologiques de Karol Wojtyła sont un trésor à découvrir et un défi difficile pour les chercheurs. Surtout pour les Polonais, sa présence au Vatican est devenue une sorte d’évidence. Comment était-il possible d’imaginer quelqu’un d’autre assis sur le trône de Pierre? Cependant, le 2 avril 2005, les cris „Saint maintenant!” sur la place Saint-Pierre, ils nous ont rappelé qu’il n’était plus là. Il fallait juste s’habituer à la nouvelle manière de sa présence. Peut-être plus difficile, mais combien plus proche. Neuf ans après sa mort, l’Église a officiellement confirmé ce que tant de fidèles savaient depuis quelque temps: Jean-Paul II est à la Maison du Père.

Le centenaire de sa naissance est l’occasion pour nous d’exprimer ensemble notre gratitude pour le don de sa vie et de sa sainteté. Et bien que la gratitude puisse être partagée, chacun de nous a probablement ses propres raisons personnelles.

Nous nous préparions à cette fête pendant quatre ans. Une partie de nos plans a été contrecarrée par la situation. Mais n’est-ce pas ce que Jean-Paul II nous a aussi enseigné, que l’homme ne doit pas être esclave du destin écrit par l’histoire, mais qu’il crée lui-même sa propre vie? Pour l’amour que nous éprouvons pour Saint Jean-Paul II et pour la responsabilité de sa Maison, nous essayons de tout faire pour que vous puissiez devenir les hôtes du lieu où «tout a commencé», surtout en ce moment exceptionnel.

Merci d’être avec nous. Nous vous invitons à continuer à célébrer avec nous, et maintenant aussi à visiter la maison natale du Saint-Père Jean-Paul II.